À propos

Éditer le chapeau

COLLOQUE INTERNATIONAL


Authentique Artifice


3e colloque international de l’International Society for Intermedial Studies
Université de Montréal, Montréal, Canada
18-20 Mai 2017


Le Centre de recherches intermédiales sur les arts, les lettres et les techniques (CRIalt) de l’Université de Montréal fêtera son 20e anniversaire en 2017. Il sera l’hôte du 3e colloque international de l’ISIS « Authentic Artifice / Authentique artifice ».

Née dans le sillage de la « grande conversion numérique », la réflexion intermédiale traite de phénomènes qui remontent bien au-delà des années 1980 (certains sont même aussi vieux que les plus anciens médias). Si la réflexion intermédiale est donc relativement récente, la dynamique intermédiale qu’elle met au jour est, quant à elle, plus que millénaire. L’apport majeur de la réflexion intermédiale est d’ouvrir des perspectives radicalement nouvelles sur des problématiques qui occupent la pensée occidentale depuis ses origines grecques.

Le titre paradoxal de ce colloque, « Authentic Artifice / Authentique artifice », en est l’expression. Il invite à un questionnement sur les systèmes d’oppositions qui déterminent encore, pour une bonne part, notre approche des pratiques médiatiques – ce qui, d’un point de vue intermédial, inclut les pratiques artistiques, littéraires et, plus globalement, communicationnelles.
Ainsi, alors que les technologies interviennent dans tous les aspects de la vie quotidienne et qu'elles s'insinuent à l'intérieur même du corps humain, notre culture reste étrangement hantée par une certaine conception de l’authenticité qui s’appuie sur une mythologie de la présence. Cette présence peut être comprise comme une convergence du temps et de l'espace, comme un partage de l'ici et du maintenant. Elle serait la marque de l'authenticité, elle assumerait une sorte de valeur morale, insaisissable et pourtant très claire pour tous. La présence serait du côté de l'immédiateté, de la naturalité, de la vérité.

Mais très rapidement, l’idée de présence s’est définie par opposition à celle de médiation et, plus généralement, à toute forme d’intervention technologique. L'industrie des technologies de reproduction elles-mêmes, particulièrement l'industrie du disque, loin de s'opposer à cette conception de la présence, a au contraire fondé sa stratégie de développement commercial sur elle, en recourant aux concepts de fidélité puis de haute-fidélité (Hi-Fi). Ses efforts n’ont qu’un but : minimiser la trace de la médiation technologique et donner à l'observateur l'impression d'être en présence de ce qui lui est représenté par divers moyens reproductifs. C'est ce que Bolter et Grusin appellent la transparence. Ainsi, le culte de la présence aurait mené à une pratique d'effacement de toute trace de médiation : plus la médiation est occultée, plus il y a transparence, plus on se rapprocherait d'une présence réelle, voire « naturelle » et authentique. Mais la fin du monopole du régime représentationnel dans les arts, au courant du XXe siècle, le développement de la pensée intermédiale et la poussée performative, qui marquent le tournant du XXIe, remettent en cause tous ces concepts et leurs fondements idéologiques. Ils mettent également en lumière les processus de médiation qui produisent une autre forme d’authenticité, de nature hypermédiate cette fois. Par exemple, on peut voir dans certains phénomènes brechtiens de la distanciation l’authenticité de la fabrique du spectacle théâtral. Il découle de tout cela la nécessité de redéfinir l’authenticité et la présence ainsi que les valeurs qui leur sont attachées.

Le colloque « Authentic Artifice / Authentique artifice » propose une réflexion sur les rapports complexes qui lient authenticité et médiation, sur les valeurs et modalités qui leur sont historiquement attachées de même que celles qui sont les leurs aujourd'hui.

Cette réflexion est organisée en fonction des quatre axes suivants :
1. Perspectives théoriques et historiques : analyses intermédiales des discours sur l’authenticité et sur la médiation. Quels sont les fondements philosophiques, moraux, socio-économiques de la pensée de la présence et de l’authenticité ? Quels systèmes interprétatifs sont mobilisés ? Quelles différentes idéologies peut-on identifier ?
2. Perspectives dynamiques : la question de l’authenticité et le passage du paradigme représentationnel au paradigme performatif. Quelles sont les alternatives théoriques aux oppositions entre médiation et immédiateté ?
3. Perspectives esthétiques : les manifestations de la présence et les modalités de la médiation. Analyse d’expériences artistiques ou de pratiques esthétiques qui adoptent ou défient l’idéologie de l’authenticité : de l’emploi des filtres dans les images numériques ou les enregistrements sonores, à l’hypermediateté (hypermediacy) et aux différents d’artifices qui tendent à se montrer ou à s’effacer.
4. Perspectives magiques : les spectacles modernes de magie, ou « arts trompeurs », qui apparaissent dans la deuxième moitié du XIXe siècle grâce aux progrès de la technologie et continuent d’attirer les foules aujourd’hui, relèvent des perspectives esthétiques mais présentent un cas si extrême d’authenticité de l’artifice qu’un axe leur est consacré. Ces spectacles, fondés sur l'artifice de l'illusion, misent sur la « vérité de l'expérience » et sur le paradoxe du spectacle d’une médiation qui se dérobe toujours au regard du spectateur.

INTERNATIONAL SOCIETY FOR INTERMEDIAL STUDIES (ISIS)

Fondée en 1996, la International Society for Intermedial Studies (ISIS) s’intéresse aux interrelations entre arts et médias. La caractéristique des études intermédiales est de situer ces interrelations dans un contexte culturel élargi et de les appliquer à des manifestations artistiques et médiatiques entendues dans le sens le plus large qui soit. L’objectif de la société est de promouvoir les recherches intermédiales au sein des études supérieures par des conférences, des séminaires et des projets de recherche. Toute personne engagée dans des études intermédiales peut devenir membre de la société. L’adhésion à la société ne nécessite ni frais d’inscription ni obligation. On peut devenir membre en s’inscrivant simplement à la liste de courrier électronique de l’ISIS à e-mail list. Celle-ci fournit l’information la plus récente sur les activités – conférences et activités à venir, etc. – de la société et de ses membres. L’ISIS compte des membres dans le monde entier.

Les conférences internationales de l’ISIS sont des rencontres scientifiques biennales. Avant le IIIe Colloque international Authentique Artifice prévu à Montréal en mai 2017, l’ISIS a tenu son Ier Colloque international Rethinking Intermediality in the Digital Age, à Cluj-Napoca, en Roumanie, en 2013, et son IIe Colloque international Play/Perform/Participate - Intermedial Intersections, à Utrecht, aux Pays-Bas, en 2015.

E-mail: isis@lnu.se
Plus d'information sur le site web de l'association.

/fr/À propos

Ajouter une sous-catégorie

Rien à afficher ici

Mais revenez plus tard, cette page sera remplie d'articles vraiment intéressants!

Connexion